A lire et à prendre en partage sans retenue

Histoire pour formation Economie pour profession Sport pour engagement Bénévolat par conviction leccture pour passion

24 octobre 2017 ~ 0 Commentaire

Kvar lo – Sabine Huynh

Lors d’un récent salon littéraire ce recueil a attiré mon regard, c’est un joli objet, grand format (170×240) orné de jolies encres de Caroline François-Rubino, mais ce qui a surtout attisé ma curiosité c’est les mentions habituelles figurant sur la couverture. Le nom de l’auteure qui porte un prénom bien français mais un patronyme qui […]

15 octobre 2017 ~ 0 Commentaire

Crépuscule du tourment – Melancholy – Léonora Miano

On ne lit pas un roman de Léonora Miano, on le dévore, on le croque comme une mangue, comme une mangue parfois sucrée, parfois amère et astringente, parfois acide, parfois trop verte. Dans la corbeille à fruits de cette histoire reposent quatre mangues déposées par la mère de Dio, la femme qu’il a quittée, celle […]

06 octobre 2017 ~ 0 Commentaire

Le chat qui venait du ciel – Takashi Hiraide

Les écrivains nippons semblent beaucoup aimer les chats, ils en parlent souvent dans leurs textes, et certains comme Hiraide et Nosaka (Nosaka aime les chats chez Picquier également) leur ont carrément consacré un livre. Si les japonais écrivent sur les chats, les Français, eux, semblent bien apprécier les livres qui leur sont consacrés, c’est ainsi […]

04 octobre 2017 ~ 0 Commentaire

Au nom du pire – Pierre Charras

Les dernières campagnes électorales en France, aux Etats-Unis et ailleurs encore ont pu surprendre certains, par la violence et la bassesse des attaques contre les candidats, et pourtant ces pratiques odieuses ne sont pas nouvelles, déjà avant de décéder en 2014, Pierre Charras les évoquait dans ce roman édité à titre posthume à l’occasion de […]

24 septembre 2017 ~ 0 Commentaire

Mémoires d’une fleur – Jacques Pimpaneau

« L’éditeur a voulu mettre mon nom comme celui de l’auteur, car il est persuadé, je ne sais pas pourquoi, que c’est moi qui ai écrit ce livre », précise Jacques Pimpaneau dans sa préface. C’est de la simple coquetterie de sa part, tous les lecteurs comprendront vite qu’il est certainement l’auteur de ce texte. Il a […]

19 septembre 2017 ~ 0 Commentaire

Parce que je déteste la Corée – Chang Kang-myoung

Kyena, jeune femme de vingt-sept ans, n’imagine pas son avenir en Corée. Elle dit : «… je n’ai pas d’avenir en Corée. Je ne suis pas sortie d’une grande université, je ne viens pas d’une famille riche, ne suis pas aussi belle que Kim Tae-hui. Si je reste en Corée, je finirai ramasseuse de détritus dans […]

16 septembre 2017 ~ 0 Commentaire

Nous étions de ceux-là – Julien Tardif

Pour proposer son premier recueil, de la poésie très libre, très contemporaine, très novatrice, Julien Tardif s’est affranchi de toutes les contraintes qui auraient pu entraver l’expression, le sens et même la forme de son texte. Il dicte ses propres règles : détermine la forme qui oscille entre vers et prose, décide de la ponctuation qui […]

14 septembre 2017 ~ 0 Commentaire

La vie du bon côté – Keisuke Hada

Dans une ville nouvelle de la banlieue de Tokyo, Kento, un jeune homme de vingt-huit ans souffreteux, sujet au rhume des foins, vit avec sa mère qui fait bouillir la marmite et son grand-père âgé de quatre-vingt-sept ans. Le vieil homme répète sans cesse qu’il souhaite mourir doucement et rapidement pour ne plus gêner les […]

12 septembre 2017 ~ 0 Commentaire

Les vagues – Virginia Woolf

Il est bien prétentieux de vouloir écrire sur un  texte de Virginia Woolf, tant de personnes talentueuses et qualifiées l’ayant déjà fait et souvent brillamment. Je me contenterai donc, en toute modestie, d’évoquer la lecture que j’ai faite de ce texte. Michel Cuzin, le traducteur et préfacier, tout comme l’auteure elle–même, précise qu’il ne s’agit […]

06 septembre 2017 ~ 0 Commentaire

Mariage contre nature – Yukiko Motoya

J’ai déjà lu l’an dernier un autre roman de Yukiko Motoya « Comment apprendre à s’aimer » qui évoquait les difficultés relationnelles apparaissant au fil du temps entre les époux ou les amis, il semblait conclure qu’il suffirait peut-être que soyons tous un peu plus tolérants pour que les frictions et autres contrariétés cessent de polluer notre […]

Les pense-bêtes du poete |
Au pays de Laryngale |
Nouvelleshorrifiques |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Taqbaylitiw
| Debauchesetperversions
| No woman's land