01 juin 2022 ~ 2 Commentaires

Le coeur en balade – Marcelle Pâques

Voilà un nouveau recueil de Marcelle avec, comme toujours derrière les mots, son sourire, sa fraicheur, sa bonne humeur, comme l’écrit Eric Allard, l’excellent préfacier, « Marcelle Pâques cultive l’art de la joie » même si parfois elle la trouve un peu acide :

« Parlons-en de la vie ! / Elle se la joue indignée / Assise genoux serrés / Comme une jeune fille aigrie ».

Elle reste un beau rêve porteur d’illusions… peut-être ? :

« La vie / Une illusion ? / Je rêve d’une oasis / Qui ne serait pas un mirage ».

Mais la vie est fugace, éphémère, provisoire, polymorphe :

« La vie / Insaisissable / Aux multiples visages / Construit sur le rivage / De beaux châteaux de sable ».

Chez Marcelle, la vie c’est la communion avec la nature et ceux qui la peuplent, ce sont aussi les errances, les déambulations, les évasions, les balades au hasard des chemins et des sentiers de son coin de Belgique ou d’ailleurs :

« Après la pluie… / Le pépiement des oiseaux / Un concert de carillons / Soignies se balance / … »

« Baguenauder / Sortir du cadre / Bouleverser / L’ordre des choses / Importantes / Dans quel sens ? ».

L’évasion c’est aussi le voyage en Espagne, en Provence ou ailleurs encore :

« Voyage / La forêt et l’âme / recèlent une clairière / une source où s’abreuver / Le chant du monde / au cœur attentif ».

Le voyage est aussi une déambulation dans le temps : deux fois en avril et une fois en décembre avec le cœur en hiver.

Ces textes légers, plutôt iréniques même s’ils contiennent une pointe d’inquiétude à peine dissimulée, sont placés entre un incipit de Rilke et un dernier poème de Cendrars gages de l’excellence des références littéraires de Marcelle. Sans oublier les jolies illustrations de Catherine Hannecart qu’elle présente comme sa belle-fille.

Et pour conclure, je citerai ces deux vers de Blaise Cendrars comme une pensée du jour et même une philosophie de vie :

« Sauf ce rire que nous aimons / Il faut savoir être bête et content ». Alors rions même si certains nous trouvent bêtes, nous, nous resterons contents d’avoir lu ce joli recueil plein d’optimisme réconfortant dans la lourdeur de l’ambiance qui règne actuellement dans notre monde.

Bleu d’encre

 

2 Réponses à “Le coeur en balade – Marcelle Pâques”

  1. Penez Dominique 1 juin 2022 à 20 h 07 min

    Beau commentaire sur l art de cultiver le bonheur Merci

    • Denis Billamboz 9 juin 2022 à 12 h 21 min

      Merci Dominique de ce gentil commentaire, cet art de cultiver le bonheur est vraiment réconfortant en cette période si compliquée.


Répondre à Denis Billamboz

An Other Fake Artist |
Nouvelleshorrifiques |
Twexter |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | FUYONS, LISONS !
| Taqbaylitiw
| Debauchesetperversions