14 mars 2022 ~ 0 Commentaire

Parc fermé – Olivier Duculot

Arnaud, jeune gamin de sept ans, vit dans la banlieue liégeoise avec son papa brillant commercial, avec tout ce que cela comporte de frime et d’égocentrisme, dans les assurances, sa maman au foyer totalement étouffée par un mari qui l’aime trop et lui laisse bien peu de place pour s’exprimer, et sa sœur jumelle gavée par son père au point d’être une enfant obèse et, comme s’il elle n’était déjà pas assez handicapée, dysleptique. Le talent commercial du papa leur permet de se payer des vacances sur la Côte d’Azur dans une petite ville où j’ai moi-même passé mes vacances pendant une douzaine d’années, (mais moi j’étais invité), Peymeinade, sur la route de Draguignan en sortant de Grasse. Là le père, en bon m’as-tu vu, étale son train de vie et ses pseudos talents pendant que la mère et les enfants profitent de la piscine de la résidence.

Un beau soir, pendant que résidents et vacanciers communient autour d’une bonne table, la mère s’écarte avec un bel homme et commet ce que son fils ne devrait pas voir mais a pourtant vu. Rentrée en Belgique, la famille retrouve sa vie monotone, le père travaille, la mère et les enfants s’ennuient. Un jour, ne pouvant joindre sa femme pour des raisons insignifiantes, le mari panique et commet l’irréparable, la mère quitte alors le foyer en abandonnant sa famille. Depuis son écart, elle sait qu’elle peut refaire sa vie, elle plait encore et elle peut reprendre le travail qu’elle exerçait avant la naissance de ses enfants.

Une nouvelle vie s’organise, le père travaille moins, la mère gravit l’échelle sociale, les enfants sont ballotés de l’un à l’autre. La fille soigne son obésité et sa dyslexie mais Arnaud n’arrive pas à s’intégrer au lycée, il devient vite un cancre et ne supporte pas que sa petite amie le quitte pour un fils à papa nouvellement arrivé dans l’établissement. Dans une crise de colère, il commet un geste fatal qui l’expédie dans un centre pour mineurs ayant commis un acte grave. Dans ce centre, sa vie s’écoule lentement jusqu’à ce qu’il soit libéré et cherche à donner un sens à son existence. Son passé lui laisse bien peu de solutions mais il a une passion qu’il pourrait peut-être valoriser… ?

Ce texte, c’est l’histoire d’une des nombreuses familles qui aujourd’hui se décomposent, souvent trop facilement parce que les couples ne vivent plus comme avant, les tâches ne sont plus réparties de la même façon, les deux sexes ont les mêmes droits et devoirs et tout le monde ne l’a pas compris. Les adultes résolvent souvent le problème en séparant au détriment des enfants qui cherchent un avenir possible entre les allées et venues entre leurs parents qui n’ont plus le même mode de vie ni les mêmes aspirations. Heureusement, certains jeunes rencontrent des gens avec qui partager un savoir, une passion, un espoir, … et trouvent ainsi un avenir possible. Olivier semble bien connaître le problème des couples décomposés, recomposés ou pas, son histoire sent le vécu par lui ou des proches…

Editions Ovadia

Laisser un commentaire

An Other Fake Artist |
Nouvelleshorrifiques |
Twexter |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | FUYONS, LISONS !
| Taqbaylitiw
| Debauchesetperversions