04 novembre 2020 ~ 0 Commentaire

Ma vosine dans tous ses états (ou presque) – Pascal Hérault

En lisant ce texte, je me suis souvenu qu’enfant j’ai souvent chanté cette comptine répétitive où le ver suivant commence par la fin du précédent, « Le jeu des queues » comme l’appel les spécialistes du langage :

« selle de cheval (bis) / selle de cheval, cheval, cheval
cheval de course (bis) / cheval de course course course

course à pied (bis) / course à pied pied pied
pied à terre (bis) / pied à terre, terre, terre
terre de feu (bis) / terre de feu, feu feu
fefolet, (bis) / fefolet lé lait
lait de vache (bis) / lait de vache vache vache
vache de ferme (bis) / vache de ferme, ferme, ferme
ferme ta …
 »

Pascal Hérault a dû avoir le même souvenir que moi en écrivant son texte et il a utilisé ce procédé en le mélangeant avec des anaphores. Ainsi de nombreuses phrases ou expressions commencent par « Ma voisine » ou par la reprise d’un mot figurant (ou semblable à un mot figurant) dans la proposition précédente. Pour mieux comprendre, je vous propose ci-dessous un court extrait de ce recueil :

« Ma voisine s’habille souvent en beige. Comme les murs du salon

Femme beige sur fond beige : où es-tu petite coquine ?

Du beige au Belge, il n’y a qu’un lettre de différence.

Ma voisine pratique l’humour beige.

L’humour beige est involontaire. Ceux qui le pratiquent ne s’en rendent même pas compte.

Entre le clair et le foncé, qui est le roi des Belges ?

Ma voisine est née dans le Calvados, mais elle s’est pas mal éventée depuis.

Dans le Calvados… ».

Ce texte est un objet étrange, un OLNI (objet littéraire non identifié), une création, une invention de Pascal Hérault pour raconter une histoire d’amour. En effet, il semble bien que le narrateur soit amoureux de sa voisine mais ne sache pas comment le lui dire. Mais, je crois que c’est avant tout un exercice d’écriture pour inventer une nouvelle forme d’expression. Dans tous les cas c’est encore une belle trouvaille du Cactus car ce texte est un vrai bijou. Sa lecture m’a fait beaucoup rire et j’y trouvé quantité d’aphorismes, allitérations, assonances, calembours et autres jeux de mots. C’est une véritable compilation de traits d’esprits, de raccourcis fulgurants, de mots ou expressions employés à double sens ou contre sens, de mots détournés, de jeux sur les homophones ou les mots qui se ressemblent tout en ayant un sens absolument différent.

Un truc que je n’avais jamais lu, une superbe découverte !

Cactus inébranlable éditions

Laisser un commentaire

An Other Fake Artist |
Nouvelleshorrifiques |
Twexter |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FUYONS, LISONS !
| Taqbaylitiw
| Debauchesetperversions