07 mai 2016 ~ 0 Commentaire

Histoire d’O – Pauline Réage

Dieu, comment la petite Anne (Desclos) première fille admise à Khâgne à Condorcet a-t-elle été amenée à écrire ce livre en 1954 ? L’histoire rapporte que c’est pour montrer à son amant que les femmes étaient capables d’écrire des romans érotiques, peut-être ! Mais au-delà des motifs personnels, il fallait qu’elle ait un sens très affiné des sensations érotiques et une sensibilité affective exacerbée pour mener à bien son entreprise. Son histoire, au début, est d’un érotisme brûlant. La scène la plus érotique du livre est certainement celle qui se déroule dans la voiture lorsque son amant lui demande de retirer, un à un, ses sous-vêtements et qu’elle décrit les sensations qu’elle ressent. Ensuite, plus le roman avance plus la pornographie et la violence gratuite prennent le pas sur l’érotisme et le raffinement à tel point que notre brave Anne, Pauline pour la circonstance, ne trouve pas de fin pour son roman et nous laisse carrément sur une scène burlesque et totalement baroque qui n’apporte rien au livre et laisse présager du manque d’imagination pour sortir de la mécanique implacable qu’elle à mise en action.

Certains ont vu dans ce livre un acte d’amour, moi, je ne suis pas convaincu. Dans sa préface Jean Paulhan évoque la soumission volontaire de certains esclaves à leur maître, ça me semble plus réaliste. Dans tous les cas, le livre montre que ce cheminement est impossible car il implique une surenchère permanente qui n’a plus rien à voir avec l’amour ni avec le raffinement sexuel qui peut entrer dans certains jeux érotiques. Pour moi ce n’est ni un roman d’amour, ni un roman érotique, c’est seulement une belle histoire qui commence bien et qui reste inachevée parce que l’auteur était en panne d’imagination et avait grillé trop d’arguments au début du récit pour trouver une fin digne de son ambition.

Laisser un commentaire

An Other Fake Artist |
Nouvelleshorrifiques |
Twexter |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FUYONS, LISONS !
| Taqbaylitiw
| Debauchesetperversions