14 février 2016 ~ 0 Commentaire

La femme sur la plage avec un chien – William Boyd

Il ne suffit pas d’avoir du talent pour produire une œuvre de qualité et j’ai tout comme l’impression que Boyd n’a pas travaillé suffisamment toutes les nouvelles réunies dans ce recueil. Il nous laisse avec une certaine frustration car quelques unes de ces nouvelles prouvent qu’il a un réel talent et une belle finesse d’écriture comme le démontrent notamment « Beulah Berlin, de A à Z » et « Incandescence »

Dommage, car ce recueil contient une certaine forme de nostalgie, un dandysme désabusé, que Boyd éprouve peut-être lui-même au moment de passé le cap de demi- siècle. Ces récits concernent souvent des personnages à la recherche de sensations nouvelles, d’un nouveau sens a donné à leur vie ou d’une nouvelle vie à construire. Mais la chute n’apporte jamais, ou presque, de solution définitive, tout reste provisoire et « ce serait une bonne chose que de pouvoir emmagasiner votre bonheur dans une banque spécialisée et procéder à des retraits quand la vie devient trop difficile. »

William vite un autre livre qui montre tout ton talent au sommet de ta maturité !

Laisser un commentaire

An Other Fake Artist |
Nouvelleshorrifiques |
Twexter |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FUYONS, LISONS !
| Taqbaylitiw
| Debauchesetperversions