24 septembre 2015 ~ 0 Commentaire

Alice est montée sur la table – Jonathan Lethem

« A l’horizon du réel » Alice recherche un nouvel univers, peut-être son Pays aux Merveilles ? Et, délaisse Philippe, son amoureux, qui met tout en œuvre pour ne pas perdre la belle et son amour. Au cours d’une manipulation par laquelle « le Professeur Soft et son équipe comprimaient la matière pour essayer de créer un nouvel univers », une anomalie fait déraper l’opération qui génère alors une brèche vers un nouvel univers, le Lac comme la lacune, qui devient le sujet de toutes les attentions sur le campus. Alice se passionne pour Lac et s’éprend même de lui car Lac a montré qu’il pouvait transporter des objets et des corps dans un autre univers mais qu’il était, aussi, capable de faire des choix qui bizarrement ressemblent à ceux d’Alice. Mais, il refuse obstinément de l’emmener dans cette autre dimension et elle en conçoit une forte contrariété qui influe fortement sur son caractère et son comportement. Philippe, alors, développe tous les stratagèmes possibles pour garder son amoureuse avec l’aide de deux aveugles hauts en couleurs dont l’un possède la vision aveugle.

Philippe, spécialiste des sciences molles, c’est Candide égaré au pays des sciences dures et des convictions inébranlables qui essaie de montrer le chemin de la raison à tous ces scientifiques qui ont perdu le contact avec le monde réel, qui succombent à leur passion et inventent des nouveautés qu’ils n’ont peut-être que rêvées. C’est aussi le message de l’auteur qui veut croire que le monde n’est pas si complexe que ça et que les chercheurs sont des gens bien isolés victimes de leur passion et de leur manque de relation avec l’humanité. C’est aussi le témoin anonyme qui trouve que notre monde n’a certainement rien à envier aux autres univers inventés par la science ou autre chose… et que, comme depuis des siècles, « science sans conscience n’est que ruine de l’âme » comme le philosophe nous l’a confié.

Pour écrire cette mise en garde contre les progrès aveugles de la science et tous les docteurs Folamour de la planète, Lethem, nous propose un ouvrage assez court composé de petits chapitres et de phrases courtes, truffé d’expressions imagées et de formules percutantes qui donnent du rythme et de la vivacité à la lecture de ce bon livre de science fiction.

Laisser un commentaire

An Other Fake Artist |
Nouvelleshorrifiques |
Twexter |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FUYONS, LISONS !
| Taqbaylitiw
| Debauchesetperversions